Comment réussir sa transition capillaire ?

Ça y est, vous êtes désormais convaincu de la nécessité de vous mettre aux shampoings solides ! Naturels, écologiques et économiques, vous êtes sûrs qu’ils deviendront votre nouveau cosmétique préféré ! Cependant, malgré tous leurs avantages et tous vos efforts, le shampoing solide ne semble pas tenir ses promesses. Pas d’inquiétude ! Cet article vous expliquera les étapes normales de votre passage au shampoing solide et vous donnera des conseils pour le rendre plus agréable.

Transition capillaire

Qu’est-ce qu’une transition capillaire ? 

Votre passage au shampoing solide représente pour vos cheveux une transition dite capillaire. Soyez tout de suite prévenu, rien à voir avec un changement de coupe de cheveux ! La transition capillaire est une période en trois phases durant laquelle votre cheveu passe d’un produit lavant liquide mais surtout chimique, à un produit lavant solide et naturel. Le terme de transition est employé pour souligner le caractère graduel, progressif de cette période. Il est question de s’éloigner petit à petit d’une routine capillaire nocive pour adopter de nouvelles habitudes bénéfiques.

Pourquoi vos cheveux paraissent poisseux après un shampoing ?

Cela fait maintenant moins de deux semaines que vous utilisez un shampoing solide, et bizarrement, votre chevelure vous paraît en moins bonne santé qu’auparavant (vos cheveux ont l’air “poisseux”). Qu’en est-il de toutes les louanges que vous aviez entendues autour du shampoing 100% naturel ? Ne serait-ce que tromperie ? Non ! Rassurez-vous, cette phase (1) est normale et provisoire.

Explications. Au fur et à mesure de votre utilisation des shampoings solides, votre fibre capillaire s’assainit car elle est détoxifiée des composants chimiques que contenaient vos shampoings industriels. Or, ces composants chimiques donnaient l’impression d’une chevelure en parfaite santé. En effet, votre fibre capillaire était étouffée par une couche de silicone, celle-ci vous faisait croire que vous aviez des cheveux lisses, brillants et soyeux. Cette impression d’une moindre efficacité du shampoing solide par rapport à son compère liquide est accentuée lorsque vous êtes sous la douche:  vous vous apercevez en effet que le premier est moins moussant que le second. Toutefois, cela est bon signe ! L’effet très moussant est rendu possible par la présence dans la composition d’un tensioactif dit dur car particulièrement agressif et irritant : les détergents sulfatés, dont l’action est si puissante qu’ils sont aussi utilisés pour le nettoyage des sols ! Vos cheveux méritent-ils vraiment cela ?

Il s’agit alors de libérer votre fibre capillaire saturée. Saturée, car votre cheveu n’est plus capable de recevoir, de bénéficier des soins que vous désirez lui apporter. Dans ce cas, il est conseillé voire nécessaire de faire usage d’un shampoing dit clarifiant ou détoxifiant. Attention, cet usage est occasionnel (une fois tous les 2-3 mois) car son pouvoir est plus nettoyant qu’hydratant ou nourrissant. Il marque cependant une étape importante : le début de votre transition capillaire !

Comment trouver la véritable nature de vos cheveux et le shampoing naturel adapté ?

Le shampoing détoxifiant révèle la véritable nature de vos cheveux, là où les shampoings industriels vous maintenaient dans une illusion de santé. Connaissant maintenant la nature de votre cheveu, vous pouvez choisir un shampoing adapté. 

Les shampoings solides naturels sont composés d’huiles végétales, de poudres végétales, de beurres végétaux et parfois d’huiles essentielles (notons que les shampoings ne contenant pas d’huiles essentielles sont utilisables par toute la famille, des femmes enceintes aux enfants). À chaque ingrédient correspond un type de cheveu. Voici quelques exemples pour vous permettre de mieux aiguiller votre choix : 

  • L’huile de jojoba satisfait tous les types de cheveux tandis que l’huile de ricin est recommandée pour les cheveux ternes et secs
  • L’argile règle parfaitement les problèmes de cheveux gras tandis que le henné protège les cheveux fragilisés
  • Les beurres végétaux sont idéaux pour nourrir votre chevelure en profondeur
  • Enfin, l’huile essentielle de gingembre permet de redonner du volume aux cheveux. Si après plusieurs semaines d’utilisation (jusqu’à deux mois), la première phase de votre transition capillaire semble durer, il est temps de changer de shampoing ! Il existe autant de shampoings solides que de nature de cheveux : normaux, secs, gras, avec des pellicules, colorés… À vous de trouver celui qui vous convient le mieux

Ci-dessus, la composition d’un shampoing solide naturel ne révèle en aucun cas la présence d’eau, contrairement aux shampoings industriels qui en contiennent jusqu’à 95% ! Cette information est d’une importance primordiale pour expliquer les habitudes que requièrent particulièrement les shampoings solides. L’absence d’eau signifie une forte concentration en composants nettoyants. Voici quelques conseils, de l’application du shampoing au brossage, qui vous permettront de rendre plus agréable votre transition capillaire. 

Comment utiliser un shampoing solide ?

Comment utiliser un shampoing solide ?

Le produit est à utiliser en plus petite quantité et à mieux répartir. De ce fait, il est conseillé de le faire mousser entre les mains plutôt que de frotter la barre directement sur le cuir chevelu. De plus, une seule application suffit. Petit tips : ne laver que le cuir chevelu et non pas les pointes, afin de laisser le sébum nourrir naturellement les cheveux.

Le rinçage est la partie la plus importante du lavage: vous observerez que les effets indésirables du shampoing solide sont en fait corrélés à un mauvais rinçage. N’hésitez donc pas à rincer abondamment, surtout à l’arrière du crâne, zone souvent oubliée. Pour amplifier les bienfaits des produits naturels, un dernier rinçage (hebdomadaire) à base de vinaigre est vivement recommandé ! Diluez une cuillère à soupe de vinaigre blanc ou de cidre dans un litre d’eau. Les derniers résidus de shampoing solide partiront, laissant votre cuir chevelu plus doux (car le vinaigre rééquilibre son PH)  ainsi que vos cheveux plus brillants.

Enfin, le brossage : pour être sûr et certain de ne laisser aucun résidu de shampoing solide, il est conseillé de brosser vos cheveux tant qu’ils sont encore mouillés. 

Au bout de cette phase pouvant aller de deux semaines à deux mois, vous entrez dans une phase (2) durant laquelle vos cheveux retrouvent l’apparence que vous regrettiez et pour laquelle vous étiez prêt à finir la première bouteille de shampoing industriel venue ! Vous êtes enfin rassurés sur l’efficacité du shampoing solide. Toutefois, préparez-vous à être surpris par les bienfaits de ce dernier lorsque vous passez à la dernière phase (3) de votre transition capillaire ! Au bout de six mois maximum, le cheveu est en meilleure santé qu’auparavant ! En effet, il s’est habitué aux composants naturels et peut profiter pleinement de leurs propriétés.

Quels sont les avantages du shampoing solide ?

Le shampoing solide saura convaincre vos cheveux ! Mais en plus de tous ses bienfaits pour le corps, il possède des avantages écologiques et économiques. 

D’abord, il est zéro déchet, contrairement aux shampoings industriels dont les bouteilles se retrouvent par milliers à la décharge. Ensuite, plus compact, il réduit votre empreinte carbone en permettant d’être livré en plus grand nombre dans un même camion. De plus, composé de produits naturels, il ne pollue pas les eaux.

Aussi, son format solide vous empêche d’en verser trop ou de perdre le fond de la bouteille, et s’il est petit, il permet tout de même de faire de 40 à 60 lavages !

Même s’il est vrai que le passage du shampoing industriel au shampoing solide nécessite une transition capillaire plus ou moins longue, que vous aurez à bousculer vos habitudes, votre choix marque un tournant positif tant pour le respect de votre corps que pour la préservation de la planète ! Il s’avérera payant dans le temps, ne vous découragez pas ! C’est sûr, vous trouverez shampoing à votre tête !

Océane N.